JEMA 2021

Bonjour les amis,
pour cette première édition des Journées Européennes des Métiers d’Art
du 6 au 11 Avril 2021.

Pour rappel, vous pouvez aussi me suivre sur les réseaux sociaux :

Découvrez également les JEMA normand en Numérique sur
Métier d’art Normandie

Vidéo de présentation

réalisé par Thomas YZEBE et Vincent, mai 2019

Les JEMA sont une occasion pour nous les artisans d’art de vous rencontrer pour vous présenter notre travail et notre univers dans lesquelles nous sommes plongé toute l’année, 24h/24; 7j/7; 365 jours par an. Je fais partie de ses artisans dont leur travail et aussi leur passion. Tout ce que je fais dans la vie à toujours un lien direct ou indirect avec mon travail, mes lieux de vacances, les aménagements de mon lieu de vie, …

Je m’appelle Charlène, j’ai 33 ans et je suis tombé dans la marmite des arts textiles depuis presque 15 ans maintenant. A l’époque, je préparé un BAC Pro Technicien Outilleur au lycée agricole Jean Mermoz, à Vire. Après obtention de ce BAC Pro, je me suis par la suite, dirigé vers un Brevet des Métiers d’Art en Broderie mains à Rochefort sur Mer. J’ai ensuite poursuivit avec un CAP Couture floue, pour ensuite me jeter à corps perdu dans le monde du travail.

Me voici arrivé à l’Atelier National du Point d’Alençon, ou l’on m’enseigne une technique de dentelle à l’aiguille unique au monde, qui vient tout juste d’être classé sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO, le 16 novembre 2010. Je passe donc, cinq années au cœur de cet atelier à me faire une première expérience professionnelle.

7 janvier 2015, je me lance dans le projet fou, d’un achat d’une maison à retaper (n’oublions pas que je vis seul). Une petite maison, au cœur de la forêt d’Ecouves, de 35m2 à la base dont seul la toiture et les murs sont impeccables. Maison servant de résidence secondaire depuis plus de 60 ans, il n’y a ni eau ,ni évacuation dans la maison, l’électricité et complétement obsolète, mais peur de rien j’installe un mobile home sur le terrain, me retrousse les manche et c’est parti pour l’une des plus belles expériences de ma vie !!!

Février 2016, je fais le choix de quitter l’atelier national ou, je me sent désormais un peu à l’étroit. Et septembre 2016, je me lance dans la création de mon activité. Me voici a mener de front la rénovation de ma maison et la construction d’un projet professionnel dans un secteur pas des plus prometteur. Malgré une situation financière et un mode de vie très instable, ainsi qu’un manque de compétences certains dans de nombreux domaines. Je me forme, tâtonne, fait des essaye, tombe, réessaye, collabore, rencontre, essaye à nouveau, …

Et nous voici, en 2021, à la sortie (nous l’espérons) d’une crise sanitaire d’une très grande envergure et il faut encore se battre très fort. Mais je suis là, une maison terminée et plus forte que jamais, plus compétentes, plus entouré et plus proche d’une activité professionnelle réussi.

Je ne vais pas m’arrêter là, j’ai bien l’intention de continuer à progresser, à apprendre et à faire de nombreuse rencontre très enrichissantes. Et avec bien sûre de nombreux projets.

Mes outils de communication

Je suis artisane d’art et formatrice dans le domaine des arts textiles.
J’ai pour spécialité les dentelles et broderie à l’aiguille dont le point d’Alençon, savoir-faire classé sur la liste représentative de l’UNESCO.
Je pratique également la teinture sauvage réalisée, principalement, avec des plantes sauvages locales.
Et je réalise des pièces textiles artisanales (linge de table, foulards, boutons brodées, …), je pratique également la restaurations et conservations textiles. Et je transmets l’ensemble des techniques que je pratique en étant formatrice au sein de l’organisme Coopérer Pour Former au côté de divers formateurs normands.

Avez-vous déjà vu mes outils de communication papier qui ont été réalisé par Solveig de “Blow in Normandie” !

Des projets pour l’avenir

Bien entendu, je ne compte pas m’arrêter là. J’ai déjà de nombreux projets en tête. Pour le moment, je commence par m’occuper de mon jardin. J’aimerais réaliser une forêt comestible afin de tendre vers une plus grande autonomie alimentaire, avoir une partie de mes extérieurs qui soient autonome et me demande moins d’entretien, mais également pour avoir une plus grande diversité de plantes tinctoriales autours de mon lieu de travail.

Et ensuite, je commencerais à penser à un atelier. Actuellement, je travaille dans ma maison, qui n’était pas prévu pour être aussi mon lieu de travail. Régulièrement, la maison tout entière se transforme en divers ateliers. Le salon devient atelier de broderie pour mes grands métiers, ma cuisine mon labo de teinture lorsque l’arrière cuisine est trop encombrée, …

Je rêve d’un atelier à deux pas de la maison, au cœur de cette forêt comestible, doté d’un bel espace atelier, pour réaliser de grandes pièces et pouvoir accueillir mes formations. Un labo de teinture, une mezzanine pour le bureau, un espace boutique pour recevoir les clients et pouvoir présenter le travail de mes collègues et amis. Un bâtiment, pourquoi pas en fuste, où je pourrais vous inviter à venir découvrir mon univers, simple, mêlé de tradition et de savoir-faire, en harmonie avec la nature qui m’entoure. Qu’en dites-vous ?

Je vous donne maintenant rendez-vous très vite, pour de nouvelles aventures avec vous !

Merci

J’en profite pour vous remercier, vous tous sans qui je n’en serais pas là aujourd’hui. Mes parents agriculteurs, qui m’ont inculqué la valeur du travail et de l’effort pour concrétiser ses rêves. Tous mes amis qui m’ont parfois ramassé à la petite cuillère ces dernières années, parce que oui, j’ai beau être forte, parfois ça ne suffit pas ! A toutes les personnes rencontrées et celles à venir, tant dans le domaine privé que professionnel, qui mon aidé, écouté, accompagné, encouragé, critiqué, donné des idées, …. Merci aux coopératives (cae), artisans, amis, élèves, clients, prospects, partenaires, passionnés, formateurs, … et tout ceux que j’oublie dans la précipitation !

Tout seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin 😉

Je vous invite à une petite balade dans le Perche.