Textiles historiques

RECONSTITUTION :

Mon parcours ma permis de découvrir et d’appréhendé un certain nombres de techniques d’Arts textiles. Que ce soit par le biais de mon brevet des métiers d’art en broderie mains, mon expérience de cinq années à l’atelier National du Point d’Alençon, ainsi que mes différentes formations lors de formation continue ou encore des deux années passé auprès d’une association de dentelle aux fuseaux.

Les nombreuses techniques que je pratique aujourd’hui, me permettent d’identifier et de pouvoir compléter ou reproduire des broderies et dentelles historiques. Autant pour les professionnels que pour les particuliers.

Techniques pratiqués

Spécialités :

Dentelles : Aiguille (Point d’Alençon, Bruxelles, Venise) /
Broderies à l’aiguille :Blanche / Jours / Grilles
Broderie au crochet : Point de Beauvais (Pompadour)
Teintures végétales : Plantes, lichens, champignons
Dessins techniques : Broderie / Dentelle à l’aiguille

Autres :

Broderie au crochet : Broderie Lunéville / Couleur / Peinture à l’aiguille / technique de la Tapisserie de Bayeux / Broderie Or
Dentelle : Dentelle au fuseaux (Torchon) / Crochet / Frivolité / filet brodé et perlé
Couture : Utilisation de machines à coudre (électrique, à pédale) / Points à la main / Montage d’un vêtement à partir d’un patron
Autres : Tricot / Peinture végétale / Point de croix


Conférences

Pour continuer sur la valorisation de tous ses savoir-faire je regroupe l’ensemble de mes recherches dans des conférences et des publications d’articles ou de brochures sur ses techniques d’Arts textiles.

Thèmes de conférence :

Le XVIIe siècle et le rôle de Colbert pour les Arts textiles

Le Mobilier national et ses ateliers nationaux, le classement des plantes « grand teint » et « petit teint ». Tous ces outils sont autant le reflet du travail du textile d’aujourd’hui que le témoignage de notre patrimoine culturel.

         Entre héritage et créations contemporaines, comment en arrive-t-on au XVIIe siècle et à Jean Batiste Colbert ? Comment les arts textiles ont participé au rayonnement de la France sur la scène internationale ?

L’UNESCO et le Point d’Alençon

Le savoir-faire du « Point d’Alençon » à été classé, le 16 novembre 2010 sur la liste représentative de sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel de l’UNESCO.

         Qu’est-ce que l’UNESCO ? quel est son but ? Comment cette structure participe t-elle à la préservation de nos héritages matériels et immatériels ? Qu’est-ce que le Point d’Alençon ? Son savoir-faire ? Et pourquoi est-il aussi précieux ?

         Au travers de cette conférence, je vous invite à répondre à toutes ces questions autour de ce mythe du « Point d’Alençon ».

Point d'Alençon
© David Commenchal
Inventaire Normand des techniques traditionnelles d’Arts textiles

Notre région, la Normandie est riche d’une histoire trop peu connue, dont les spécialités et traditions populaires dans le domaine des arts textiles sont très variées.

Il y a le Point d’Alençon, la Tapisserie de Bayeux, les dentelles aux fuseaux, les ateliers de teinture, les filatures, … Ce sont tant de savoir-faire que l’on ne saurait par où commencer.

Au travers cette conférence, on comprend mieux une partie de l’historique de notre territoire. Ce fut un secteur d’activité économique à part entière permettant la création de nombreuses villes.

La teinture et la Normandie,
de l’antiquité jusqu’à l’apparition de la teinture synthétique

Les ateliers de teinture étaient jusqu’à peu très présents sur l’ensemble du territoire français. Qu’en est-il de la Normandie, quelle était la renommée de la région ? Quelles couleurs étaient réalisées dans nos ateliers ? Y avait-il des cultures de plantes tinctoriales sur le territoire ?

Quelle est l’histoire de la teinture en Normandie ?

D’autre thèmes peuvent être préparés sur demande
(Pour tout nouveaux thèmes, prévoir un délais de 2 à 4 mois four une conférence d’une durée de 30 à 40 minute et de 4 à 6 mois pour une conférence d’une durée de 1h à 1h 30